A propos de Softin

Notre histoire

La société Softin Systèmes® créée en 2001 par le Dr Jean Michel Hertert continue d’attirer de plus en plus d’utilisateurs.
En poursuivant son activité de médecine libérale, ce dernier reste concentré sur la problématique de la profession médicale et à l’écoute de ses confrères.
C’est aussi un pionnier et visionnaire en matière de dématérialisation de l’information, créateur et développeur de MagicGED®, conçu dès l’année 2000 ! C’est l’inventeur du classement automatique
La société compte aujourd’hui 4 développeurs et un intervenant pour atteindre les objectifs de la convention médicale du 25 août 2016 et de la ROSP, réactualisée d’années en années. Depuis 2011, Softin poursuit le développement du DMP en l’adaptant aux cahiers des charges, avec une homologation de MagicDMP® en 2018 (authentification directe et Ins-C) et l’achèvement de la version 2 (authentification indirecte et Ins-Nir) en juin 2019. Dans le même esprit, en février 2019, Softin homologue pour la troisième fois MagicLAP®, son module d’aide à la prescription, conformément aux recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS).
Softin Systèmes® travaille en synergie avec d’autres éditeurs du monde médical, c’est là sa vraie force. Elle entend résolument conserver ces valeurs de multi-culturalisme industriel.
Softin est sur le terrain, proche des différents acteurs, qu’ils soient  professionnels de santé, ou bien conseillers informatiques services(CIS) des CPAM, ou encore opérateurs en région tels que le SISRA, etc. Elle a opéré le virage de la mobilité, avec 2 applications smartphone majeures en 2019.
Ce creuset avant-gardiste et novateur, à très forte réactivité, très orienté dans les technologies futures, puise son énergie dans la Passion pour le Monde et l’Humain.

Softin Systemes® est fière de son image de marque dans l’univers de l’entreprise et de l’université (Cluster) et propose d’apporter des solutions aux déficits cruels, de la permanence de soins, de la prise en charge des patients dans les zones sous dotées. Elle s’interroge sur le devenir inquiétant de la donnée médicale et de l’avenir de notre santé qui va avec.

Il n’est pas étonnant qu’elle soit sollicitée à la table des nombreux projets et initiatives de télémédecine du bassin Rhône-Alpin et d’ailleurs…